Selarl Dr Tordjmann chirugien-dentiste Orthodontie exclusive Colombes
01.47.60.20.10

L’hygiène alimentaire pour la santé des dents

De 6 mois à 6 ans environ, les enfants n’ont que des dents de lait. A 14 ans les dents définitives sont normalement présentes, sauf les dents de sagesse, plus tardives.

Voici la composition de la dentition d’un enfant avec toutes ses dents de lait (de 30 mois à 6 ans environ) et la composition d’une dentition d’adulte complète.

Dents de l'enfant   Dents de l'adulte

Forme et fonction des dents

Chaque mâchoire comporte chez l’adulte :

  • 4 incisives qui ont un bord droit. Elles servent à attraper les aliments et à les couper.
  • 2 canines qui présentent une pointe et permettent de déchiqueter les aliments.
  • 4 prémolaires et 6 molaires. Les prémolaires et les molaires sont constituées de plusieurs pointes. Ce sont des dents volumineuses qui permettent d’écraser les aliments.
  • En principe, les incisives et les canines présentent une seule racine alors que les prémolaires et les molaires présentent plusieurs racines.

Dents de l’adulte, dents de l’enfant

De 6 mois à 6 ans environ, les enfants n’ont que des dents de lait. A 14 ans les dents définitives sont normalement présentes, sauf les dents de sagesse, plus tardives.

Voici la composition de la dentition d’un enfant avec toutes ses dents de lait (de 30 mois à 6 ans environ) et la composition d’une dentition d’adulte complète.

Dents de l'enfant   Dents de l'adulte

Forme et fonction des dents

Chaque mâchoire comporte chez l’adulte :

  • 4 incisives qui ont un bord droit. Elles servent à attraper les aliments et à les couper.
  • 2 canines qui présentent une pointe et permettent de déchiqueter les aliments.
  • 4 prémolaires et 6 molaires. Les prémolaires et les molaires sont constituées de plusieurs pointes. Ce sont des dents volumineuses qui permettent d’écraser les aliments.
  • En principe, les incisives et les canines présentent une seule racine alors que les prémolaires et les molaires présentent plusieurs racines.

La dent : composition, forme et fonction

Une dent est un organe composé d’une partie visible, la couronne, et d’une partie cachée, la racine. Chaque dent est formée de trois tissus : l’émail, la dentine et la pulpe.

L’émail

C’est la couche qui recouvre la partie extérieure de la dent. L’émail est le tissu le plus dur de l’organisme. Il protège la dent des agressions extérieures. Bien qu’il soit considéré comme la substance la plus solide de l’organisme, l’émail s’use avec le temps et peut subir des altérations qui facilitent les attaques bactériennes et l’apparition de caries.

La dentine

Elle est située entre la pulpe et l’émail. C’est un tissu dur traversé par un réseau de tubules qui communiquent avec le nerf de la dent.

La pulpe

C’est la partie centrale de la dent. Elle contient les nerfs et les vaisseaux sanguins qui innervent et irriguent la dent.

 Composition de la dent

Nombre de dents

Chaque personne possède normalement 20 dents de lait et 32 dents définitives en comptant les dents de sagesse. Parfois les germes des dents de sagesse sont absents.

Forme et fonction des dents

Chaque mâchoire comporte chez l’adulte :

  • 4 incisives qui ont un bord droit. Elles servent à attraper les aliments et à les couper.
  • 2 canines qui présentent une pointe et permettent de déchiqueter les aliments.
  • 4 prémolaires et 6 molaires. Les prémolaires et les molaires sont constituées de plusieurs pointes. Ce sont des dents volumineuses qui permettent d’écraser les aliments.
  • En principe, les incisives et les canines présentent une seule racine alors que les prémolaires et les molaires présentent plusieurs racines.
  Incisive  Canine  Prémolaire Molaire

Les percées dentaires

La poussée des dents de lait débute en général vers l’âge de six mois et va durer jusqu’à l’âge de trente mois environ.

 

Les percées dentaires sont assez faciles à repérer : le bébé bave, pleure, suce ses doigts ; il s’alimente et dort moins bien que d’habitude. Ses joues peuvent devenir rouges et ses gencives enflées. On note un érythème fessier jusqu’au jour où la dent perce enfin (de 15 jours à un mois).

Pour soulager la douleur, donnez à bébé un anneau de dentition à mordiller, ou massez-lui les gencives.

La prise de granules homéopathiques ou l’application d’un baume aux vertus analgésiques sur les gencives peut aussi, dans certains cas, calmer la douleur.

Percées dentaires et autres maladies

L’apparition des premières dents n’est pas en elle-même cause de fièvre, de diarrhées, de vomissements ou d’otites. Mais bébé, souvent moins résistant pendant la poussée des dents, peut présenter l’un de ces symptômes et il convient alors de consulter votre pédiatre.

En pratique

L’ordre de sortie des dents de lait et des dents définitives varie d’un enfant à un autre. En cas de doute, n’hésitez pas à questionner ou à consulter le cabinet.

La dentition de lait

Si un adulte a 4 x 8 = 32 dents, un enfant n’en a que 4 x 5 = 20 dents.
Soit par arcade (supérieure ou inférieure) : 4 incisives, 2 canines et 4 molaires.

  • Les 4 incisives : 2 centrales et 2 latérales. Ce sont les dents du sourire. Elles n’ont qu’une seule racine. Elles poussent à l’âge de 6 mois et tombent vers 6 ans remplacées par les incisives définitives.
  • Les 2 canines : ce sont les dents ayant la plus longue racine. Elles sont remplacées entre 9 et 12 ans par les canines définitives.
  • Les 4 molaires : elles ont généralement deux racines, parfois trois. Elles seront remplacées entre l’âge de 9 et 12 ans par les prémolaires définitives.
dates d'éruption

Pouce et tétine

Le besoin des bébés de sucer leur pouce ou une tétine est naturel. Mais pouce et tétine sont souvent à l’origine de problèmes de positionnement des dents, et il faut aider l’enfant à se séparer de cette habitude avant l’arrivée des dents définitives.


Réponses aux 20 questions les plus posées


Coûts et prise en charge


La période de contention orthodontique

La période de contention est l’étape qui suit le traitement orthodontique actif. Les appareils de contention ont pour rôle de maintenir le résultat obtenu et de garantir la stabilité de votre traitement.

Qu’est- ce que la contention ?

Les dents ont pu être déplacées grâce aux modifications de leurs tissus de soutien (os, gencives, ligament alvéolo-dentaire).

Mais lorsque l’appareil est retiré les dents ont alors tendance à reprendre leur position initiale. En effet les dents gardent en mémoire leur ancienne position !
Il faut donc un certain temps pour que l’ensemble dentaire se stabilise.

Durée de la contention

Le plus souvent cette période s’étend au moins sur une année, durée nécessaire à la réorganisation tissulaire.
Elle peut toutefois, dans certains cas, être maintenue plus longtemps:

  • jusqu’à la fin de la croissance, si cela est indiqué
  • jusqu’à la fin de la sortie des dents de sagesse si celles-ci sont conservées

La contention peut être maintenue à vie lors de certains traitements chez l’adulte. Il s’agit alors d’un fil invisible et très bien toléré, ou parfois d’une gouttière transparente.

Les différents types de contention

Il existe différents systèmes de contention fixes ou mobiles.
Votre praticien choisira celui qui sera le mieux adapté à votre cas personnel.

Contention collée Contention de Hawley
  • un fil collé derrière les dents (parfois du haut ou le plus souvent du bas).
    Son entretien est essentiel. Le brossage doit être soigneux afin d’éviter les dépôts de tartre. Attention de ne pas manger ou croquer des fruits durs (pommes) ou du pain avec les incisives. Evitez également les chewing-gums, les bonbons durs ou collants.
  • une plaque de résine qui maintient les dents du haut.
  • un positionneur en silicone transparent fabriqué à partir d’une empreinte dentaire.
  • une gouttière thermoformée en plastique transparent, faite sur mesure et pratiquement invisible.

Le plus souvent l’appareil amovible est à porter à la maison, après l’école et pendant la nuit.
Une période de port continu peut être demandée dans un premier temps, si nécessaire.


Orthodontie et hygiène bucco-dentaire

Un traitement orthodontique doit s’accompagner d’une hygiène dentaire irréprochable. Sinon de nombreuses et volumineuses caries risquent de se développer à bas bruit.

Pendant le traitement :

  • Adoptez une alimentation équilibrée, ainsi qu’une forte diminution -voire suppression- des sucreries, sodas, bonbons durs, chewing gums (risque de détérioration de la colle utilisée pour les bagues).
  • Dans certains cas un traitement fluoré peut être envisagé
  • Effectuez un brossage régulier, au minimum matin et soir
  • Utilisez des brossettes dentaires pour atteindre les zones situées entre les dents et derrière les fils
  • Une brosse à dents électrique n’est pas incompatible avec un traitement d’orthodontie

A lire aussi : Aliments : alliés et ennemis

A lire aussi : Technique de brossage des dents

Les dispositifs fixes retiennent les aliments, favorisant le développement de la plaque dentaire et donc des bactéries. Un brossage après le déjeuner est souhaitable, avec une brosse à dents de voyage si l’on est à la cantine ou en déplacement.
Si cela n’est pas possible, il est bon d’effectuer un brossage après le goûter de l’enfant.

Si vous portez un dispositif amovible, nettoyez soigneusement l’appareil au moment de chaque brossage. Pensez à le nettoyer le matin quand vous l’enlevez car il ne faut pas attendre le soir, au moment de le remettre, pour le brosser. La saleté sècherait alors dans l’appareil et le nettoyage serait rendu beaucoup plus difficile, avec un risque de mauvaise odeur.
Il faut aussi bien se brosser les dents avant de mettre un appareil amovible.

Brossage des brackets
 

Hygiène et soins dentaires

Les premiers signes d’une hygiène mal adaptée sont une gencive qui rougit, gonfle ou saigne lors du brossage.

Dans ce cas il ne faut surtout pas éviter la zone sensible mais au contraire augmenter la fréquence et la durée du brossage. On peut par contre utiliser un dentifrice spécifique et une brosse à dents plus souple.

Dans le cas d’un brossage insuffisant, sur une période plus longue, un dépôt de plaque dentaire autour des bagues et à la limite de la gencive peut entraîner un début de déminéralisation de l’émail se traduisant par une marque blanchâtre. Dans un premier temps cette marque est réversible à l’aide de traitements fluorés, mais irréversible à un stade plus avancé. Le stade suivant étant une carie.
Dans ces deux derniers cas, il peut être souhaitable de retirer l’appareil.

Durant la période de contention (maintien des résultats) une surveillance régulière sera nécessaire ainsi qu’un détartrage des dispositifs de contention collés sur la face interne des dents.

En fin de traitement, il est bon d’effectuer une vérification de l’état de l’émail.


Conditions de réussite d’un traitement

Faire le choix d’un traitement orthodontique est une décision importante et réfléchie. Son succès est d’abord lié à une bonne communication avec le praticien.

Lors d’un rendez-vous de diagnostic, nous déterminerons avec vous le type de soins et d’appareillage qui vous est adapté, avec une estimation du temps de traitement et de son coût. Avant de démarrer le traitement, nous vous en expliquerons les différentes phases, leur durée et leur but. Nous vous informerons des résultats attendus, des nécessités liées à ce traitement et des limites éventuelles.

Pour que votre traitement se déroule dans des conditions optimales, il est bon que vous puissiez prendre une décision en toute sérénité, ceci afin de mener à bien les étapes prévues et de maintenir les résultats acquis.

Vérifiez aussi votre disponibilité car des rendez-vous réguliers sont nécessaires pendant tout le suivi.

Dans le cas d’un enfant ou d’un adolescent, assurez-vous qu’il a bien compris le but du traitement et en accepte les contraintes.
Sa coopération pour le port d’un appareil amovible, sa bonne volonté pour supporter la période d’adaptation et pour appliquer les recommandations du praticien seront des facteurs déterminants dans la réussite du traitement.
Adultes et enfants, soyez patients ! Veillez à respecter les rendez-vous, à maintenir une hygiène rigoureuse, à adapter votre alimentation en fonction de l’appareil.

A l’issue du traitement, une période de consolidation du résultat (contention) est souvent nécessaire.

L’investissement financier

Le traitement orthodontique demande un investissement financier parfois important.

La prévision de ce financement est indispensable. Votre orthodontiste vous établira un devis avant de commencer tout traitement.

Voir aussi : Coûts et prise en charge d’un traitement

Avant le début du traitement

Une visite préparatoire chez votre chirurgien-dentiste habituel permettra de vérifier l’absence de caries, ou de les soigner. Par ailleurs, un état des lieux gingival et parodontal (déchaussement des dents) sera effectué avec un traitement éventuel pour que vous supportiez sans difficulté le dispositif futur.

Le jour de la mise en place des bagues nous vous expliquerons la technique de brossage spécifique à appliquer.


La chirurgie orthognatique

La chirurgie orthognatique est une branche de la chirurgie maxillo-faciale. Elle permet de corriger certains déséquilibres entre les mâchoires, lorsque ceux-ci sont trop importants pour être traités uniquement par l’orthodontie.

Pour quels types de problèmes ?

  • Mauvaise occlusion dentaire (engrènement entre les dents)
  • Difficultés de mastication, respiration, élocution
  • Déséquilibre du visage : anomalies de forme ou de volume du menton ( trop en avant ou trop en arrière/fuyant), lèvre supérieure trop en arrière, suites d’accident…

 

Avant tout traitement un bilan très complet sera effectué, ainsi que différentes radiographies et empreintes dentaires. L’occlusion dentaire (fermeture de la mâchoire) sera évaluée. Les différentes fonctions seront étudiées et l’impact esthétique analysé.
L’intervention peut concerner l’une des mâchoires ou bien les deux.

Une fois posée la nécessité de l’intervention, l’orthodontiste et le chirurgien maxillo-facial prépareront le plan de traitement.

Bien que chaque cas soit différent le traitement se déroule habituellement en 3 étapes :

Traitement orthodontique pré-opératoire

L’orthodontiste intervient avant l’opération afin de préparer au mieux la future position des dents. D’une durée de 12 à 18 mois environ le traitement s’effectue à l’aide d’appareils orthodontiques.

Phase chirurgicale

A l’issue de cette phase de préparation le chirurgien effectue l’intervention, sous anesthésie générale, afin de corriger la position des mâchoires. Aucune cicatrice ne sera visible.

Traitement orthodontique post-chirurgical

Ce traitement permet de compléter les corrections effectuées, d’ améliorer le bon ajustement des arcades dentaires et d‘optimiser l’occlusion. Prévoir environ 6 mois.


Page 2 of 4123...Last

Prendre Rendez-Vous

directement depuis votre ordinateur ou smartphone!

Prendre Rendez-Vous

ORTHOGALLERY

Cabinet du Dr Olivier TORDJMANN

Orthodontiste exclusif à Colombes (92)

8 rue des Glycines
92700 Colombes

Tél. : 01 47 60 20 10
Fax : 01 47 60 20 46