Selarl Dr Tordjmann chirugien-dentiste Orthodontie exclusive Colombes
01.47.60.20.10

Incidents et urgences orthodontiques


Brosse à dents manuelle ou brosse à dents électrique ?

Prendre soin de ses dents et de sa bouche est une priorité qui va au delà de l’aspect esthétique et du souhait d’afficher un sourire éclatant. Que l’on utilise une brosse à dents manuelle ou électrique, l’objectif est le même : éliminer efficacement la plaque dentaire. La santé de vos dents en dépend.

Comme la plaque commence à se former entre 4 à 12 heures après le brossage, il est important de se brosser les dents au moins deux fois par jour.

Quel type de brosse choisir ?

Bien choisir sa brosse à dents est primordial pour l’hygiène buccale et si l’on utilise une mauvaise brosse à dents cela peut endommager les gencives.

Plusieurs critères sont à prendre en compte avant l’achat d’une brosse à dents, notamment les types de poils de la brosse. Nous vous conseillerons en fonction de votre cas personnel.

En général, les brosses à dents souples sont faites pour les personnes n’ayant aucun problème buccal, les brosses à dents à poils très souples sont plus adaptées aux gencives fragiles.

La brosse à dents manuelle :

  • Est facile à transporter en cas de voyage, au bureau, à la cantine…
  • Présente de nombreux modèles et gammes de prix
  • Permet un contact plus « sensible » avec les dents
  • Demande de se brosser les dents au moins 3 minutes

Changer de brosse tous les 2 ou 3 mois

La brosse à dents électrique :

  • Elimine de manière approfondie la plaque dentaire
  • Limite l’apparition de caries ou de gingivite
  • Offre des fonctions complémentaires : minuteur, détecteur de pression, choix entre différentes têtes et différents modes de brossage
  • Choix possible entre le modèle oscillo-rotatif (petite tête de brosse qui effectue des mouvements dans un sens puis dans l’autre) et le modèle sonique (tête de brosse qui ressemble à une brosse à dents manuelle avec mouvement latéral et des vibrations)
  • Deux minutes de brossage suffisent

Changer la tête de sa brosse à dents électrique tous les 3 mois

Technique de brossage

  • Brosser ses dents sur de petites surfaces à la fois, avec un mouvement de rouleau
  • Se brosser les dents en allant des gencives vers les dents, du rose vers le blanc
  • Nettoyer avec le même soin les gencives, la langue et le palais
  • Le brossage doit être doux et méthodique pour nettoyer toutes les surfaces dentaires

En effet, un brossage trop énergique peut abimer le tissu gingival et entraîner son déchaussement.
Autres conséquences : sensibilité dentaire par une mise à nue de la dentine.

 

 

 

 

 

 

 


La bouche, miroir de notre état de santé : l’impact du diabète

Le diabète peut avoir un impact sur les vaisseaux des gencives, la sensibilité à l’infection et le flux salivaire.

Un autre paramètre est nécessaire : la manière dont notre organisme se défend contre l’infection, appelée encore «susceptibilité à l’infection». En effet certaines maladies générales diminuent notre potentiel de défense immunitaire et augmentent notre susceptibilité à l’infection. L’équilibre de notre flore buccale est alors perturbé.

C’est le cas dans le diabète par exemple, quand le taux de sucre dans le sang n’est pas équilibré. La relation à double sens qui unit le diabète et les maladies parodontales est scientifiquement établie : le diabète a des impacts sur la santé de notre bouche et, à leur tour, les parodontopathies sont susceptibles de déséquilibrer la glycémie et d’aggraver le diabète.

Impacts du diabète sur le parodonte :

Au niveau vasculaire, le diabète altère les petits vaisseaux. Les tissus vont rapidement souffrir par manque d’oxygène

Au niveau du système immunitaire, le dysfonctionnement des globules blancs entraîne une susceptibilité accrue à l’infection. Les cellules responsables de la formation de l’os et du collagène ne fonctionnent plus normalement ; la cicatrisation des muqueuses est retardée et la destruction du parodonte est rapide et sévère.

Au niveau de la sensibilité, il y a une sensation de brûlure autour de la langue avec une perte de goût. La diminution du flux salivaire est souvent observée et, sans cette protection précieuse, les muqueuses asséchées sont souvent le siège d’infections par des champignons (candidose). Le risque carieux augmente également.

 

 


Les nouveaux matériaux utilisés pour reconstruire une dent abîmée

Une dent abîmée peut être reconstruite avec ce que l’on appelle une prothèse dentaire fixe.

Selon l’état de la dent il sera effectué :

  • un inlay s’il faut remplacer une partie de la dent, un onlay qui est une couronne dentaire partielle
  • une couronne dentaire, qui recouvre toute la dent et la consolide
  • un bridge, lorsqu’il manque une ou plusieurs dents

Pendant très longtemps les matériaux de base du praticien et du prothésiste ont été les métaux. Le développement des céramiques dentaires permet d’utiliser des matériaux aptes à simuler l’aspect naturel des dents et supprime, dans un certain nombre de cas, les armatures métalliques.

Les inlays/onlays « esthétique »

Il est possible maintenant de fabriquer des inlays et des onlays en résine composite ou en céramique, qui reproduisent de façon exacte la teinte et la forme de vos dents.

La couronne dentaire céramo-métallique

Elle est composée d’une coque en métal recouverte d’une céramique de la même couleur que celle de la dent. Avec un long recul dans son utilisation on lui reconnaît une haute stabilité.
Elle présente un aspect un peu opaque. L’infrastructure métallique risque de transparaître au fil du temps du fait de la rétraction des gencives.

La couronne dentaire céramo-céramique

Avec un noyau à base d’alumine ou de zircone, elle est recouverte d’une céramique cosmétique de la même couleur que celle de la dent. C’est donc une couronne dentaire sans métal. Sa composition, qui n’absorbe pas la lumière, permet de retrouver l’aspect translucide d’une dent naturelle.

Spécificités :
Sa très grande biocompatibilité et son importante résistance mécanique en font un matériau de choix.
Sa conception et sa fabrication font appel à des technologies très évoluées.

Taux de remboursement des reconstructions

Le remboursement par l’Assurance maladie est de 70% de la base de remboursement appelée BR.
Le reste à charge dépend du contrat souscrit auprès de l’organisme complémentaire. N’hésitez pas à poser la question à votre Mutuelle avant de débuter les soins.

N.B. Les différences d’honoraires entre une couronne céramo-métallique et une couronne céramo-céramique sont dues au protocole de fabrication plus complexe du tout céramique.

 
 

Prothèse céramique

Prothèse céramique

 


Les dents de sagesse

Les dents de sagesses, appelées troisièmes molaires, sont normalement au nombre de 4 et apparaissent de 18 à 25 ans. Il est possible d’en avoir moins ou pas du tout.

Pourquoi faut-il les extraire ?

Les dents de sagesse peuvent pousser normalement, mais elles peuvent aussi s’infecter ou provoquer des dégâts sur d’autres dents en transmettant une infection ou une carie. Les anomalies de croissance concernent surtout les dents de sagesse inférieures.
Lorsqu’une dent de sagesse manque de place, il est parfois préférable de l’extraire afin d’éviter de nombreux désagréments. Exemples : la dent de sagesse peut pousser partiellement ou de travers et entraîner des douleurs importantes, elle peut rompre l’alignement des dents adjacentes pour trouver sa place… En outre, les caries sont plus fréquentes car les dents de sagesse sont difficiles à atteindre avec la brosse à dents.

L’intervention

 Eruption de la dent de sagesse    Extraction de la dent   Cicatrisation

Selon la disposition et le nombre de dents à extraire, l’extraction peut se faire en une ou deux fois. L’intervention étant relativement simple et courante, l’anesthésie locale est la solution la plus indiquée. L’anesthésie générale, impliquant une hospitalisation, est surtout utilisée pour enlever les quatre dents de sagesse en une seule fois.

Après l’extraction d’une ou de plusieurs dents de sagesse, il est fréquent qu’un petit saignement persiste pendant quelques heures. Il suffit alors d’appliquer une compresse sur la zone de l’extraction et de la mordre jusqu’à ce que le saignement s’arrête.

 

 Éruption de la dent de sagesse

Éruption de la dent de sagesse

 Extraction de la dent de sagesse

Extraction de la dent de sagesse

 Cicatrisation

Cicatrisation

 


Conserver une haleine fraîche

Contrairement aux croyances populaires, la mauvaise haleine, appelée aussi halitose, ne vient pas de l’estomac mais de la bouche dans 85% des cas.

Contrôler la mauvaise haleine

La mauvaise odeur de la bouche est due aux bactéries et aux débris de nourriture situés sur les dents, la langue, la gencive, les joues…
Il convient de distinguer la mauvaise haleine transitoire normale, présente le matin avant de se brosser les dents, ou après la consommation de certains aliments (ail, oignon), de certaines boissons (café, thé, alcool) ou de tabac, de l’halitose vraie. Cette dernière apparaît à des heures distinctes de la journée. L’halitose peut être légère, modérée ou sévère.

Quelques conseils pour conserver une haleine fraîche :

  • Bien se brosser les dents avant le coucher diminuera le nombre de bactéries en bouche pendant la nuit. Effectuez un nouveau brossage après le petit-déjeuner.
  • Pour éliminer les particules de nourriture qui résistent au brossage, vous pouvez utiliser un fil dentaire.
  • Avant le coucher, il est recommandé de bien s’hydrater pour diminuer la sécheresse de la bouche qui favorise la prolifération des bactéries.
  • L’utilisation d’un bain de bouche peut aider puisque le rinçage avec une solution buccale adéquate empêchera le développement des bactéries.
  • Si vous portez un appareil mobile, il est important de le nettoyer tous les jours après les repas et de le brosser avec une brosse à prothèse. Le désinfecter deux fois par semaine (à l’aide de pastilles).

A noter : le brossage du palais, des joues et de la bouche ne sera prescrit que sur une courte période, en cas d’halitose buccale.

L’halitose

L’halitose peut avoir différentes causes :

  • Affection des gencives ou maladie parodontale
  • Infections sinusales ou pulmonaires
  • Infections buccales
  • Maladies telles que diabète, troubles hépatiques
  • Certains médicaments

A quel âge et comment les enfants doivent-ils se brosser les dents ?

Dès la sortie des premières dents, l’enfant peut apprendre à se brosser les dents. A partir de 6 ans, veillez à ce que l’enfant nettoie bien les premières molaires définitives.

Avant l’apparition des dents

Les parents peuvent passer de temps en temps une compresse humide sur les gencives du nourrisson pour le familiariser avec l’hygiène buccale.

Dès la sortie des premières dents

Il faut guider les enfants et leur montrer comment se brosser les dents. Des petits mouvements circulaires doivent être réalisés sur toutes les faces des dents. Dans un premier temps, c’est à un adulte de brosser les dents de l’enfant.

L'adulte lui montre les bons mouvements

– Mimer un adulte
Dès qu’il en est capable, l’enfant pourra brosser ses dents en mimant un adulte placé à côté de lui qui terminera ensuite le brossage pour qu’il soit parfait. Dès que l’enfant peut réaliser un brossage correct entièrement seul, l’aide de l’adulte pourra être supprimée.

– Brossage du soir obligatoire
Il est recommandé de se brosser les dents le matin après le petit déjeuner et surtout le soir avant de se coucher. Ensuite, l’enfant ne doit pas s’endormir avec un biberon rempli d’autre chose que de l’eau, au risque de développer de nombreuses caries.

– Une brosse à dent adaptée
Une toute petite tête de brosse à dents doit être utilisée pour accéder à tous les recoins. Eviter le dentifrice avant la maîtrise du rinçage.

 
 
Commencer par brosser le dessus des dents en réalisant des mouvements d’avant en arrière.
 
Brosser ensuite la face externe des dents en réalisant de petits mouvements circulaires.
Pour terminer, brosser la face des dents située du côté du palais et de la langue.

Le fluor, quelles recommandations ?

L’utilisation du fluor, par voie générale et en application locale, reste la méthode la plus efficace pour prévenir les caries et préserver la santé bucco-dentaire.

Le fluor, un élément majeur

Le fluor fait assurément partie de la santé dentaire en jouant un rôle essentiel dans la protection des dents.
Cet oligo-élément se fixe au niveau de l’émail pendant la formation des germes dentaires, entre 0 et 12 ans.

Après l’éruption dentaire, le fluor administré par voie locale (dentifrice, gel ou bain de bouche) renforce l’émail en favorisant sa reminéralisation et diminue la quantité de plaque dentaire à la surface des dents.

Attention au surdosage

Comme tout produit actif, le concept de dose doit rester présent : un excès de fluor, toute origine confondue (ingestion de dentifrice chez l’enfant, eau du robinet, eau en bouteille, gouttes ou comprimés) est nuisible, comme n’importe quelle autre prise excessive de médicaments. Un surdosage en fluor peut provoquer une fluorose qui se manifeste par l’apparition de taches disgracieuses sur les dents.

L’enfant et le bilan fluoré

Pour éviter tout surdosage, il est indispensable, avant toute prescription de fluor, d’établir avec votre chirurgien-dentiste ou votre pédiatre un bilan fluor de l’enfant. Ce bilan vise à évaluer la quantité quotidienne de fluor absorbée par l’enfant dans son eau de boisson et son alimentation.

Connaître la dose de fluor dans l’eau de consommation

    • Pour l’eau du robinet, regardez si cela est noté sur votre facture d’eau ou renseignez-vous auprès de votre municipalité
    • Pour l’eau embouteillée, la teneur en fluor n’est pas toujours indiquée sur les étiquettes.
      Pour connaître la teneur en fluor des principales eaux en bouteilles, Cliquez ici
      Pour en savoir plus, 3 fiches pratiques de l’UFSBD :

« Fluor : des atouts concrets à votre disposition »
« Fluor : les nouvelles recommandations »
« Dentifrices fluorés : une prescription adaptée à chaque patient »

Recommandations de l’AFSSAPS

  • La mesure la plus efficace pour la prévention des lésions carieuses est unbrossage des dents avec un dentifrice fluoré ayant une teneur en fluor adaptée à l’âge.
  • Seuls les enfants à risque carieux élevé doivent bénéficier d’une supplémentation médicamenteuse en fluor par voie orale dès l’âge de 6 mois.
 

 

 

 
 
 

Alimentation et caries chez l’enfant

Certains aliments favorisent l’apparition des caries : confiseries, gâteaux, sodas… A l’inverse, d’autres aliments par leur calcium ou leur fluor vont protéger nos dents.

Une bonne alimentation pour de bonnes dents

Ce qui est bon pour les dents

Les aliments qui
protègent les dents
:

poissons, viandes, légumes, fromages (calcium, phosphore, vitamine D, fluor).

Les fruits frais :
riches en fibres et en vitamines. Remplacer les gâteaux et sucreries par des fruits frais entiers, en morceaux, en salade ou pressés… sans sucre en poudre.

Ce qui l’est moins

Les aliments sucrés et/ou acides :
confiserie, gâteaux, sodas… Limitez la consommation !

Les sucres cachés :
céréales du matin, plats cuisinés… Le pain, les biscuits ou les céréales sèches s’éliminent très lentement dans la bouche et peuvent aussi entraîner l’apparition de caries.

 
 

Nos conseils

Le risque de carie peut être limité tout en consommant des aliments sucrés, à condition de suivre quelques règles simples :

  • Prendre les aliments sucrés en une seule fois dans la journée (éviter le grignotage).
  • Respecter une alimentation équilibrée avec trois repas par jour.
  • Se brosser les dents après chaque repas.

Les 10 règles d’or d’une bonne hygiène dentaire

L’élimination de la plaque dentaire permet d’éviter les caries et les problèmes parodontaux. Des règles simples permettent d’assurer une bonne hygiène bucco-dentaire.

 

    1. Idéalement trois brossages par jour sont recommandés. En pratique, deux brossages quotidiens minutieux permettent d’obtenir une hygiène satisfaisante, si la gencive est en bonne santé. En cas de maladie des gencives, les trois brossages quotidiens sont indispensables. Ne rien manger ni boire (à part de l’eau) après le brossage du soir.
    1. La brosse utilisée doit être à poils souples, avec une tête de petite dimension pour accéder à tous les recoins. Des poils trop durs peuvent user votre émail de façon importante sur le long terme. Mieux vaut un brossage doux et un peu plus long qu’un brossage agressif qui risquerait d’abîmer votre émail et vos gencives.
    1. La brosse manuelle permet d’obtenir d’excellents résultats lorsqu’elle est bien utilisée.Certaines brosses électriques permettent d’obtenir les mêmes résultats avec un peu plus de facilité.
    1. Brossez toujours vos dents en faisant un mouvement de la gencive vers la dent. Au début du mouvement, les poils de la brosse doivent être posés sur la gencive. Attention à bien brosser toutes les faces des dents.
    1. Les brossettes interdentaires et le fil dentaire font partie intégrante du brossage. En effet, la brosse à dents ne nettoie pas entre les dents. Une grande partie des problèmes dentaires (caries, déchaussements…) démarre entre les dents puisque les bactéries y stagnent. Si la gencive est en bonne santé, le passage des brossettes doit être fait une fois par jour, idéalement le soir. En cas de maladie des gencives, il peut être nécessaire de le faire 2 à 3 fois par jour. Si les espaces interdentaires sont trop étroits, les brossettes doivent être remplacées par du fil dentaire.
    1. Pensez également à brosser la langue. Il existe des instruments spéciaux pour cela, mais la brosse à dents est suffisante. En effet la face externe de la langue est recouverte de bactéries qui peuvent contribuer, notamment, à une mauvaise haleine.
    1. Les hydropulseurs peuvent être utilisés en complément de la brosse. Ils peuvent être utiles pour enlever des débris alimentaires et faire un massage des gencives. Cependant leur action est insuffisante pour décoller les bactéries de la plaque dentaire, et ils ne remplacent en aucune façon la brosse à dent, ni les brossettes interdentaires.
    1. Le dentifrice doit être fluoré pour vous protéger des caries. A chaque âge correspond un dosage en fluor. Dans certains cas, un dentifrice spécifique peut être conseillé.
      Voir aussi : Choisir son dentifrice et Le fluor, quelles recommandations ?
    1. Les bains de bouche antiseptiques ne doivent pas être utilisés quotidiennement en dehors des cures prescrites par le dentiste.
    1. Certains aliments sucrés et acides (comme les sodas ou le citron) abîment fortement les dents. Les consommer avec modération.
 

 

 

 

 

 

 

 

 


Page 1 of 4123...Last

Prendre Rendez-Vous

directement depuis votre ordinateur ou smartphone!

Prendre Rendez-Vous

ORTHOGALLERY

Cabinet du Dr Olivier TORDJMANN

Orthodontiste exclusif à Colombes (92)

8 rue des Glycines
92700 Colombes

Tél. : 01 47 60 20 10
Fax : 01 47 60 20 46